1- ramener l’absentéisme dans la fonction publique au niveau du secteur privé soit de 7-8% en moyenne à 4-5% ; gain de l’ordre d’au moins 3,5 milliards d’euros – l’équivalent de 150 000 postes à temps plein (le prix du 2èm porte-avions). Est-ce trop demander dans l’effort commun ?
2 – externaliser vers le secteur privé toutes les taches qui ne font pas parti des métiers-coeur de l’Etat, par exemple l’entretien des collèges et des lycées, les cantines scolaires, le nettoyage des hôpitaux et autres, les services techniques des Collectivités territoriales, etc, … ; gain de plusieurs milliards d’euros. La logique du bon sens et la productivité du secteur privé au service de l’intérêt général,


3 – aligner les retraites du secteur public et des régimes spéciaux sur celles du secteur privé, recalculées sur les 10 ou 15 meilleures années; gain de l’ordre de 5 milliards d’euros.L’équité pour servir l’Egalité.


En résumé, aller véritablement au bout de la réforme de l’Etat qui, de bâtisseur de la Nation, en  devient peu à peu le fossoyeur. Tout le redressement de la France commence par là.