Pour la France,  la « véritable rupture », effective et réelle, c’est en fait la diminution du nombre de fonctionnaires de 600.000 à 1.200.000  le plus rapidement possible et la refonte générale du statut, avec la possibilité de la suppression partielle ou totale de la catégorie C.