• La République est le gouvernement du Peuple, par le Peuple et pour le Peuple

Crise financière : désastre ou opportunité

Crise financière : désastre ou opportunité

Chacun sent bien au fil des jours récents où se déroule la crise financière que celle-ci peut aussi bien déboucher sur un désastre financier et économique (la crise la plus grave depuis 1929) que finalement constituer une opportunité majeure en créant les conditions d’un véritable redéploiement financier et économique au niveau mondial, fondateur et fondement du XXIèm siècle.
Si les actions coordonnées de l’Europe, associées à celles des Etats Unis d’Amérique ont sans doute éloigné le risque majeur du désastre financier, il reste à construire et à organiser le redéploiement nécessaire.
Il passe bien sûr par un « nouveau Bretton Woods » en associant la Russie et les principaux pays émergents – Chine, Inde, Brésil – avec leurs 3 milliards d’hommes et de femmes à la gouvernance financière et économique du monde, marquant ainsi définitivement la fin du XXèm siècle avec la suprématie totale des USA depuis le fin de la 2èm Guerre mondiale et l’entrée dans les réalités du XXIèm.
Partie prenante d’un monde redevenu multipolaire, l’Union Européenne, 1er puissance économique mondiale, ayant montré sa cohésion et sa détermination dans la crise -effet secondaire mais majeur de la crise – peut sans doute désormais prétendre à occuper toute sa place dans ce redéploiement et nécessairement rééquilibrer – pour le bien de deux parties – ses relations avec les USA. Enfin, la refondation du capitalisme vers un véritable « capitalisme d’entrepreneur » au service de l’économie donc de l’Homme ne peut que satisfaire tous ceux qui dénoncent avec raison les déséquilibres mondiaux et notamment Nord-Sud.
Michel MERCIER

Président de l'U.G.D ( Union Gaulliste pour la Démocratie ). Président Fondateur du mouvement politique LES REPUBLICAINS. Président Fondateur du think tank OBSERVATOIRE DE LA REPUBLIQUE. Secrétaire Fondateur du think tank EVOLUTIONWEB. Membre du Club du 21e Siècle.

Laissez votre message