L’Observatoire de la République souhaite également à la France et à la République une bonne année 2009 en espérant qu’elle soit moins difficile qu’annoncé.