• La République est le gouvernement du Peuple, par le Peuple et pour le Peuple

Guadeloupe

Guadeloupe

Les faits : l’Outre-Mer coûte sept milliards d’euros par an de plus à l’Etat français (17 milliards au total).
En Guadeloupe (et sans doute ailleurs dans les autres DOM), un emploi sur trois est public.
Le chômage est de 21 à plus de 25%, celui des jeunes à plus de 50% et les RMIstes sont à environ 7% (quatre fois la métropole).
A-t-on rappelé suffisamment ces chiffres sur les médias publics pour bien informer de la situation ?
La crise sociale ne provient-elle pas surtout de l’écart important entre les salaires du public, chargé des primes « spéciales » ? et les salaires du privé – rien n’a été dit sur ce sujet ?
Enfin, les populations d’Outre-Mer aiment-elles réellement la France (la métropole) hors ses subsides, alors que l’on voit s’avancer des ressentiments raciaux sans équivoque ?
On peut légitimement se poser la question et peut-être douter.
Alors, est-il interdit de se poser la question d’une autonomie très large, voire d’une éventuelle indépendance à faire valider par le peuple français, par référendum ?
Michel MERCIER

Président de l'U.G.D ( Union Gaulliste pour la Démocratie ). Président Fondateur du mouvement politique LES REPUBLICAINS. Président Fondateur du think tank OBSERVATOIRE DE LA REPUBLIQUE. Secrétaire Fondateur du think tank EVOLUTIONWEB. Membre du Club du 21e Siècle.

Laissez votre message