Au 31 Décembre 2014, l’épargne salariale comprenant la Participation concerne près de 11.000.000 de porteurs pour un encours d’environ 110 milliards d’euros (20 milliards d’euros en 1995) dont environ 43 milliards d’euros pour les fonds d’actionnariat salarié (source : afg association française de la gestion financière – 10 Octobre 2015), compte tenu des retraits effectués.

Malgré l’importance de ces chiffres, à ce jour, force est de constater que la Participation, dans son projet social, reste largement incomplète et inachevée par rapport à ce que pourrait être la Participation qui devrait concerner au final plus de 25 millions de porteurs / salariés permettant à l’épargne salariale de doubler son encours et de dépasser plusieurs centaines de milliards d’euros.

La Participation pour tous constitue sans aucun doute aussi la meilleure réponse au défi actuel posé à la France :

1- dans son économie avec une perte de compétitivité importante malgré les salaires des ouvriers inférieurs de 27% à ceux des Allemands, avec son dialogue social confisqué, détourné et par conséquent stérile, voire négatif pour la Nation, en permettant un dialogue direct dépassant tous les blocages,

2- face au déficit et à l’affaiblissement de la démocratie française, en assurant que des questions essentielles pour l’avenir de la Nation soient décidées par référendum.

C’est bien parce que l’enjeu est désormais national que le développement de la Participation pour tous, dans sa globalité sociale et politique  doit à nouveau être posé avec force mais cette fois de la manière la plus directe et la plus démocratique c’est-à-dire par référendum devant les Français pour dépasser tous les immobilismes politiques, syndicaux et corporatistes qui étouffent la France.

 Proposition unique Les Républicains : soumise aux Français par référendum

 Voulez-vous que la Participation (pour tous) soit inscrite dans la Constitution française de 1958 :

 Article 1er : « La France est une république indivisible, laïque, démocratique, sociale et équitable fondée sur la Participation …»

 Article 3 : « La souveraineté nationale appartient au Peuple qui l’exerce par ses représentants, par la voie du référendum et par la Participation …»