• La République est le gouvernement du Peuple, par le Peuple et pour le Peuple

Inégalités dans le Monde : la leçon des chiffres

Inégalités dans le Monde : la leçon des chiffres

Inégalités dans le Monde : la leçon des chiffres

La dernière enquête sur les inégalités dans le Monde présentée le 14 Décembre 2017 à PARIS indique que l’Europe – essentiellement l’Union Européenne – est le continent beaucoup moins inégalitaire du monde. Donc acte sur les bienfaits de la civilisation européenne, tant insultée au nom d’une repentance partiale et historiquement inexacte. En complément, les données de l’OCDE et de l’Union européenne (Eurostat) indiquent pour la France un coefficient de Gini (mesure des inégalités) et un taux de pauvreté parmi les plus bas des pays les plus peuplés d’Europe et donc du Monde. Ces bons résultats dont chacun peut se féliciter sont à l’évidence le résultat du système social de protection établi en France. Bien sûr, certains trouveront toujours que ce n’est pas encore assez égalitaireTout serait presque parfait si ces résultats n’avaient pas des contreparties très négatives pour la France qui limitent toutes ses possibilités de progrès : record mondial des dépenses publiques et des prélèvements obligatoires (rapport OCDE), endettement public massif de 2.226 milliards d’euros, chômage structurel très élevé avec un taux de 9,6%, destruction de l’industrie et affaiblissement de l’économie La question se pose alors : est-ce ce modèle social dit performant qui en est la principale cause ou est-ce d’autres raisons ? Sans doute les deux à la fois mais à l’évidence, il y a principalement d’autres raisons. D’abord, un constat : le modèle social français, en plus des adaptations rendues nécessaires par les conditions de vie actuelles, pour être tenable, nécessite une gestion très rigoureuse dont les acteurs, principalement étatiques, sont encore éloignés. De même, l’organisation et le pilotage de l’Etat, des Collectivités territoriales et du secteur hospitalier public sont loin d’être optimales, sans compter une gestion dépensière liée en grande partie à tous les statuts devenus inadaptés au XXIèm siècle, comme l’avait alors indiqué avec justesse le Ministre de l’Economie Emmanuel MACRON en 2016

C’est donc bien une nouvelle fois la réforme de l’Etat, des statuts, des régimes spéciaux de retraite qui doit constituer la priorité absolue des Gouvernements.

Sans cette réforme d’ampleur, les améliorations obtenues ne pourront être que secondaires et illusoires donc sans possibilités réelles de redresser la France.

Le déclin pourra ainsi continuer, dans l’indifférence, signe de la nouvelle trahison des élites, comme dans les années 1930 (le désastre de Mai 1940) ou dans les années 1950 (le risque de la guerre civile en 1958) ou encore dans les années 1980 – 1990 (la destruction de l’industrie), …

Michel MERCIER

Président Fondateur de l’Observatoire de la République

 

Michel MERCIER

Président de l'U.G.D ( Union Gaulliste pour la Démocratie ). Président Fondateur du mouvement politique LES REPUBLICAINS. Président Fondateur du think tank OBSERVATOIRE DE LA REPUBLIQUE. Secrétaire Fondateur du think tank EVOLUTIONWEB. Membre du Club du 21e Siècle.

Laissez votre message