• La République est le gouvernement du Peuple, par le Peuple et pour le Peuple

Category ArchiveACCUEIL

Michel MERCIER nous a quittés

Né le 9 août 47 en Gironde il était fils et petit-fils de Résistants Déportés.

Cadre en ingénierie dans l’industrie, il était naturellement préoccupé par la « question sociale ».

Il était constamment tourné vers la vie politique, dans laquelle il s’investissait en terme d’idées, avec sa vision de « gaulliste de gauche ».

Ancien Elu, Conseiller municipal de Le Taillan en Médoc, Michel MERCIER était président Fondateur de : Les Républicains, association politique déclarée en 2001.

Il était président de l’Union Gaulliste pour la Démocratie [UGD] depuis 2006.

La réforme de l’école

La réforme de l’école

 Extraits du livre « Sortir la France de la voie du déclin : l’échéance vitale des Municipales de 2014 » auteur Michel MERCIER, Novembre 2013, édité par www.morebooks.fr 

 L’enseignement (extraits du livre)

– organiser la mise à niveau des Grandes Ecoles et de l’Université pour entrer dans le top 10 du classement international dominé par les Américains et les Anglais.

– externaliser pour partie la gestion de l’Education Nationale – but : obtenir une gestion performante et réaliser des économies

– faire établir les programmes scolaires avec le concours de l’Académie française sur un constat consensuel des savoirs à apprendre – but : limiter l’influence des idéologies et des modes,

 – obtenir une Education non partisane (notamment en Histoire, en Economie, en Sciences humaines) – but : limiter l’influence des idéologies dans des domaines essentiels,

– revenir à la méthode syllabique pour apprendre le français ; limiter ou interdire la méthode globale.

– rehausser progressivement le niveau des examens (BEPC, BAC, …) – but : mettre fin aux dérives actuelles qui se retrouvent par la suite à tous les niveaux (CAPES, Ecoles d’Ingénieurs, dans les concours de l’Administration, etc, …)

– créer dès la 6èm des classes dédiées aux meilleurs éléments. Procéder à l’expérimentation – but : s’opposer à un nivellement par le bas.

– proposer aux élèves peu intéressés par l’éducation de choisir des voies professionnelles.

– modifier les pratiques de l’orientation en présentant systématiquement les débouchés prévus dans les années à venir ; procéder de même au moment de l’inscription en Faculté.

– …

Michel MERCIER

Président Fondateur de l’Observatoire de la République

 

La République en marche

La République en marche

La République en marche

Des accords non respectés pour François BAYROU

Les accords passés avec le Modem semblent ne pas avoir été respectés par la commission d’investiture.

François BAYROU et son équipe n’apprécient pas ce mauvais coup.

Va-t-on assister une fois encore à une escroquerie politique le lendemain de la Présidentielle ?

Les gênes du « hollandisme » sont-ils déjà en action ?

Tromper ses partenaires dés le lendemain de l’élection ne présage rien de bon dans la culture de ce mouvement.

Pour Emmanuel MACRON, la société civile c’est les fonctionnaires

La liste des 428 premiers représentants mérite d’être étudiée avec soin.

En effet, en cherchant sur internet, l’écrasante majorité des candidats sont des fonctionnaires.

Pourtant, depuis plus de quarante ans, la vie politique française est monopolisée par les fonctionnaires et ceux-ci nous ont largement démontré leur incapacité à développer le pays.

Ou sont les chefs d’entreprises, les agriculteurs, les commerçants, les artisans, les salariés du privé ?

La société privée semble totalement exclue du choix présenté.

Le monde du travail selon Emmanuel MACRON se résume à la fonction publique : drôle de conception de la société !

Des critères de sélection non respectés

Avant le choix final, la commission des investitures s’était vantée d’avoir une vision moderne et des critères de décision inédits.

Parmi ces critères, figurait la notoriété sur internet.

Un critère effectivement nouveau dans notre société qui sens bon la modernité.

Mais une fois de plus, en étudiant les 428 candidats, quelle ne fut pas notre surprise de découvrir des personnalités à peine présentent sur le web.

Beaucoup d’entre elles ne sont d’ailleurs pas des acteurs du net et n’apparaissent qu’aléatoirement dans des articles de journaux locaux.

La notoriété sur le net, un mensonge de plus !

Un bien mauvais départ pour La République en marche

Les législatives d’En Marche commencent mal.

Ne pas respecter ses propres règles et tromper ses partenaires ressemblent fortement à du déjà vu.

François HOLLANDE a-t-il contaminé tout son entourage à ce point ?