• La République est le gouvernement du Peuple, par le Peuple et pour le Peuple

Category ArchiveL’EUROPE

Islam en France : quelques remarques et propositions

Décembre 2017

 Islam en France : quelques remarques et propositions

 Sauf erreur ou omission, de toutes les grandes religions monothéistes du Monde – Chrétienté, Judaïsme, Islam, Bouddhisme –, l’Islam est la seule dont le Fondateur MAHOMET a imposé sa domination par les armes durant tout son règne, à l’issue de conquêtes militaires. C’est également la seule qui prêche son extension et la conversion des « mécréants » par les armes – le djihad – en application directe du Coran et des préceptes de MAHOMET. C’est également la seule qui considère  que les Lois de la religion – la charia – sont supérieures à celles des Etats. Enfin, c’est également la principale, sinon également la seule, qui persécute ou soumet les autres religions au titre du Coran et de la charia lorsqu’elle est majoritaire comme dans tous les pays musulmans.

Si d’autres religions ont également usé et abusé des armes – notamment la Chrétienté lors de la conquête espagnole de l’Amérique, de l’Empire des Incas et durant les Croisades, cela a toujours été le seul fait de l’Eglise, simple assemblée d’hommes toujours imparfaits, jamais en fonction de la Bible et de ses écrits.

Ces quatre particularités de l’Islam (qui contient bien en germe en son sein l’islamisme) ne peuvent que venir en opposition, voire en confrontation directe avec la laïcité, avec nos origines gréco judéo chrétiennes, nos traditions et nos valeurs républicaines. Un ensemble qui constitue aujourd’hui encore très majoritairement la France.

Après la signature du Concordat en 1801, l’acceptation par les Juifs du Règlement du culte juif en 1808 proposés par Napoléon, puis le vote de la Loi de 1905  – la laïcité issue de la séparation de l’Eglise et de l’Etat – par l’Eglise catholique, même s’il y eu des interventions de soldats et des heurts nombreux, il faut noter qu’aucune de ces religions monothéistes comprenant évidemment le Bouddhisme présentes en France n’ont présenté à ce jour de véritables difficultés vis-à-vis de la République et de la laïcité.

Il doit en être strictement de même pour l’Islam aujourd’hui car il ne peut y avoir aucunes exceptions ou dérogations qui signeraient une lecture partiale de la laïcité et en définitive une discrimination négative pour la République. Ce qui ne peut être accepté.

Pour organiser l’Islam en France afin qu’il s’intègre dans la République, permettant ainsi l’intégration des populations concernées, il faut donc édicter, à l’identique de ce qui a été fait pour le Judaïsme et la Chrétienté, un texte de principes et de règles qui doit être accepté par tous les Représentants de l’Islam en France (dont l’Etat sait qu’ils ne représentent pas la totalité des Musulmans vivant en France). Ce texte devra être complété par diverses mesures simples qui rappellent à toutes les religions présentes en France et à leurs fidèles les fondements de la République à travers la laïcité.

  • La « Charte » des principes et des règles acceptée par les Représentants de l’Islam en France doit être individuellement acceptée ou refusée par les Musulmans qui ne reconnaissent pas l’autorité religieuse de ces Représentants. A défaut, chaque Musulman est réputé l’avoir accepté.
  • L’interdiction directe ou indirecte du financement de mosquées par des pays étrangers, la formation obligatoire d’imans français, la condamnation pénale du contournement de la Loi de 1905 par des Collectivités territoriales, la reprise de la délivrance des permis de construire de tous les bâtiments religieux par le Ministère de l’Intérieur également celui des Cultes, la fermeture des mosquées prêchant la haine et l’expulsion des imans concernés, … seront clairement réaffirmées et mises en application effectivement, sans excès mais sans aucune faiblesse juridique, politique, électoraliste.
  • Sur tous les documents officiels français de demande de visas, de titre de séjour, d’asile, … assurant l’entrée et la présence en France des étrangers, les principes de la laïcité et de la supériorité des Lois de la République sur les textes de toute religion seront rappelés et approuvés par le demandeur en remplissant le formulaire. De même, à l’entrée principale de chaque lieu de culte de chaque religion, une plaque visible par tous les fidèles rappelant les mêmes principes, sera apposée.
  • L’interdiction totale de tout signe religieux ou assimilé extérieur de plus de 5 cm dans l’espace public et dans l’espace professionnel. Le port de tout signe est autorisé dans l’espace privé (la religion est une affaire privée), les lieux de culte, les associations culturelles et pour les religieux ou religieuses membres des Directions des religions dans l’espace public mais non dans l’espace professionnel.
  • Les textes acceptés par le Judaïsme, la Chrétienté et le Bouddhisme seront à nouveau solennellement confirmés par leurs Représentants pour bien marquer sans équivoque la pleine application de la laïcité.

A l’issue de ce processus « refondateur », l’ensemble des religions présentes en France partiront sur des bases semblables. Aucune discrimination, aucune stigmatisation, aucun favoritisme, mais la simple volonté de faire vivre positivement la République dans le respect absolu de la laïcité c’est-à-dire dans le respect absolu de chacun.

 Michel MERCIER

Président Fondateur de l’Observatoire de la République

Démarxiser la France

Novembre 2017

DEMARXISER LA FRANCE

la véritable « transformation » en mettre en marche

 A la fin de la Seconde Guerre Mondiale en 1945, la décision politique de dénazéifer l’Allemagne vaincue et coupable a été prise. Elle était évidente en regard des atrocités impardonnables commises. Soixante dix ans après, un résultat s’impose : l’Allemagne est redevenue la 1er puissance industrielle et économique d’Europe.

Ce qui était nécessaire pour l’Allemagne à une époque dramatique devrait être effectué pour la France à une époque de paix : il faut démarxiser la France. Notre pays est tellement intoxiqué, imprégné par l’idéologie marxiste à tous les niveaux (Administration, Fonctions publiques, Médias, Politiques, Education nationale, Ecoles de la Magistrature, du Journalisme, CNRS, Entreprises publiques, machins, qui détiennent le vrai pouvoir) que personne ne se rend plus compte de rien, l’anesthésie est totale et elle est mortelle. Elle a transformé en moins d’un siècle un grand peuple d’entrepreneurs qui a été en tête de la 2èm Révolution industrielle du début du XXèm siècle en un peuple qui a perdu son industrie, ses fleurons mondiaux et où l’économie ne parvient plus à assurer la croissance pour le bien de tous. Comme dans tous les pays marxistes et socialistes sans aucune exception connue à ce jour.

En témoigne l’affaire de la suppression de l’ISF (remplacé par l’IFI), qui a permit de qualifier le Président MACRON de « Président des riches », qualificatif asséné et martelé quotidiennement dans la pure tradition de propagande de l’URSS. Il existe deux très grands pays, la Russie devenue durant plus de 60 ans l’URSS et la Chine où TOUS LES RICHES avaient disparu, éliminés physiquement pour beaucoup. Cela aurait donc provoquer un progrès extraordinaire, sans égal ailleurs puisque tous les profiteurs avaient été anéantis selon la doctrine marxiste. Au final, la Russie / URSS où les conditions de vie étaient médiocres … (l’auteur de ces lignes y a vécu plusieurs mois dans les années 1970 et quelques années dans plusieurs pays communistes y compris la Chine populaire durant la même période) a totalement sombré en 1991, avec une chute brutale et importante du niveau de vie déjà faible. L’autre, la Chine, en réintroduisant directement par le Parti Communiste chinois, avec intelligence, LES RICHES, a reconquis sa position de leader du Monde et la consolide jour après jour dans tous les domaines

Enfin, force est de constater que la plupart et peut être même aucun des détracteurs des RICHES n’a jamais créé par lui-même de véritables richesses (une entreprise, même une SCOP,…), refusant de prendre le moindre risque et préférant le confort et les prébendes des statuts et des places « au chaud » hors d’atteinte des difficultés de la vie professionnelle réelle. Une belle leçon de courage et de cohérence Pitoyable si elle n’entraînait pas, à travers une désinformation continue digne des Soviets, la France vers le déclin et un Peuple vers une médiocrité sociale avec un chômage de masse depuis plus de 30 ans, une augmentation de la pauvreté et une diminution du niveau de vie pour une majorité de Français. Jusqu’à quand ?

Michel MERCIER

Président Fondateur de l’Observatoire de la République

Natalité en Europe : quelle réponse devant le choc migratoire ?

Novembre 2017

 

Natalité en Europe : quelle réponse devant le choc migratoire ?

 Dans un précédent article – l’Europe et la France en question -, la relance forte de la natalité européenne notamment au niveau de l’Union européenne était développée pour limiter et annuler la baisse de la population européenne estimée à 110 millions d’habitants en 2050, c’est-à-dire demain, selon les projections de l’INED dans son étude biennale « Tous les pays du monde » de Septembre 2017.

Une question, sur un fond inattendu, se pose et qui interroge chacun de nous : est-il possible d’initier une politique nataliste ambitieuse alors que les principaux Dirigeants de l’Union Européenne n’ont pas d’enfants ?

 Emmanuel Macron, le nouveau président français, n’a pas d’enfants (il a épousé son ancienne professeuse, de 25 ans son aînée)
La chancelière allemande Angela Merkel n’a pas d’enfants
Le Premier ministre britannique Theresa May n’a pas d’enfants
Le Premier ministre italien Paolo Gentiloni n’a pas d’enfants
Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte n’a pas d’enfants
Le Premier ministre suédois Stefan Löfven n’a pas d’enfants

Le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel n’a pas d’enfants (mariage homosexuel en 2015)

Le Premier ministre écossais Nicola Sturgeon n’a pas d’enfants
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker n’a pas d’enfants

 (Le premier ministre belge, Charles Michel, a deux enfants, une moyenne haute dans cette Europe qui ne se reproduit plus. Mais son prédécesseur, Élio di Rupo, était un homosexuel sans enfant.)

 Le Pape a pu lancer récemment : « A la tradition, on a préféré la trahison. », dans un message adressé à l’Union européenne parlant de la stérilité démographique « dramatique » du continent européen.

A l’évidence, le choix politique cynique, en catimini, contre la volonté des peuples, de l’immigration de peuplement (aucun besoin réel de main d’œuvre avec 30 millions de chômeurs …) pour augmenter la natalité européenne a été fait, tout en continuant à détruire, notamment en France une politique familiale nataliste qui avait réussi. Un effet de ciseaux destructeur. Ces Dirigeants ont manifestement trahi l’Europe et son Histoire, sous couvert de grands principes humanistes dévoyés. Ils ont ouvert à terme, sinon le grand remplacement selon un concept officiel émanent de la Département des Affaires Economiques et Sociales de l’ONU à partir de 2000, mais la constitution d’une masse critique d’immigrés et de leurs descendants qui deviendra le véritable maître des élections principales, faisant et défaisant une majorité. En retour, il ne pourra y avoir que des réactions dites populistes

C’est déjà le cas en France, où lors des deux dernières élections présidentielles de 2012 et 2017, ce sont bien les communautés émigrées des banlieues sensibles, notamment musulmane, qui après les voyages et déclarations de François HOLLANDE et d’Emmanuel MACRON à Alger, qui ont permis leur élection respective. Ce fait est d’autant plus à remarquer que la majorité de ces communautés possèdent et continuent souvent à posséder la double nationalité contrairement à un Breton, un Aquitain, un Provençal qui n’en a qu’une seule – française – ou même aux Musulmans russes qui ne possèdent que la nationalité russe comme le Président Vladimir POUTINE a pu le préciser. C’est bien sûr légal mais fondamentalement différent sur le fond et sur la réalité que cela traduit.

En refusant de faire respecter la laïcité par des mesures simples qui prennent en compte les spécificités d’autres religions comme l’islam, de faire preuve de l’autorité de l’Etat contre toutes les dérives, contre tous les renoncements, de la compromission dans les banlieues de certains Elus qui abdiquent …, c’est en fait un Munich sur l’identité et la société qui est en marche.

Il ne s’agit aucunement et en aucun cas de la tentation de repli sur soi, encore moins de racisme comme voudraient le faire croire les ayatollahs du multiculturalisme pour étouffer tout débat sérieux mais simplement de lucidité, de raison et de sagesse, car il existe bien des possibilités équilibrées, acceptables pour tous. Aucun Dirigeant n’en parle et c’est en cela que la trahison est effective.

Puissent nos enfants ne pas à avoir à payer un jour le prix fort de cette trahison de ces Dirigeants, qui par soif du pouvoir, par lâcheté, par idéologie humaniste dévoyée auront perdu l’Europe et la France alors qu’un défi migratoire d’une ampleur sans exemple dans l’histoire de l’Humanité se prépare.

 Michel MERCIER

Président Fondateur de l’Observatoire de la République